Depuis longtemps, les personnes seules sont considérées par les propriétaires et les agences immobilières comme des profils à risque. Ils seraient plus instables notamment financièrement comparés aux couples. Ainsi les bailleurs préfèrent jouer la sécurité en écartant les dossiers des personnes « solos ». Dans un tel contexte, comment trouver un logement quand on est célibataire ? Quel mode d’habitat est le plus en phase avec les besoins d’une personne seule ? Dans cet article, nous verrons pourquoi est-ce si compliqué de trouver un logement quand on est célibataire et tenterons de trouver des solutions adaptées.

Pourquoi est-ce difficile de trouver un logement pour les personnes seules ?

Comme indiqué en introduction, les célibataires sont des profils de locataires considérés comme « à risque » par les bailleurs. Voici les raisons qui expliquent cela :

2 salaires valent mieux qu’une seule paie

Même si la personne célibataire gagne trois fois le prix du loyer, ce n’est pas une garantie suffisante pour le bailleur. En effet, celui-ci sera davantage rassuré s’il a en face de lui le dossier d’une couple avec 2 salaires. Ainsi, si l’un des deux perd son emploi, l’autre pourra toujours subvenir aux besoins du couple et surtout payer le loyer.

Le célibataire est « seul »

En effet, seul à supporter la charge du loyer. Seul à supporter les aléas de la vie. Si celui-ci se retrouve sans emploi, s’il tombe malade ou s’il est victime d’un accident, comment pourrait-il payer son loyer ? Cette frilosité est d’autant plus forte en vers les célibataires depuis la loi de 1989 sur la protection des locataires. On sait à quel point il est compliqué pour un propriétaire de récupérer son logement en cas de défaut de paiement du locataire en place. C’est notamment pour cela que des assurances loyers impayés existent pour les bailleurs. Pour autant, les célibataires restent des locataires à risque à qui on ne donne pas la priorité.

Des garanties pas toujours au rendez-vous

La constitution du dossier de location du futur locataire est un élément prépondérant pour pouvoir obtenir une réponse favorable du bailleur. Quels sont légalement les pièces demandées que l’on peut vous demander pour constituer un dossier de location ?

Pour le futur locataire :

  • Une pièce d’identité
  • Un justificatif de domicile
  • Un justificatif de situation professionnelle (ex. contrat de travail)
  • Un justificatif de ressources (3 derniers bulletins de paie)

Pour la personne caution :

  • Une pièce d’identité
  • Un justificatif de domicile
  • Un justificatif de situation professionnelle (ex. contrat de travail)
  • Un justificatif de ressources (3 derniers bulletins de paie)

Si vous êtes célibataire et qu’en plus vous n’êtes pas en CDI, votre score de risque augmente. De même si la personne qui se porte caution pour vous à des revenus relativement faibles, est en CDD et lui-même locataire.

Pas facile de trouver un logement quand on est célibataire

C’est d’autant plus compliqué pour les jeunes travailleurs qui viennent de décrocher un emploi et qui n’ont pas forcément une caution jugée « solide ». Le fait d’être en période d’essai, même pour un contrat CDI est pénalisant pour un célibataire. D’ailleurs, ça l’est aussi pour un couple quand l’un des deux n’est pas encore confirmé en CDI.

De manière générale, les bailleurs sont de plus en plus regardants et exigeants vis-à-vis des dossiers même pour les couples d’ailleurs. En effet, certains bailleurs ont du mal à accepter les dossiers de couples qui ne sont pas mariés même s’ils possèdent un très bon dossier. De même, les indépendants, chef d’entreprise et auto-entrepreneur sont des profils de locataires à risque car leur situation professionnelle est considérée comme potentiellement instable. Bref, si vous êtes célibataire et qu’en plus vous êtes entrepreneur, c’est un véritable chemin de croix pour trouver un logement.

Quel logement louer quand on est célibataire ?

Malheureusement, le fait d’être considéré comme un profil à risque par les bailleurs oblige les célibataires à se rabattre sur des types de logements bien spécifiques ou à trouver des subterfuges divers et variés pour se loger correctement.

Rester chez ses parents

Ce n’est pas toujours idéal de rester vivre chez ses parents mais les célibataires n’ont pas toujours le choix. C’est souvent le cas pour les étudiants mais aussi pour les personnes qui viennent de se séparer. Encore faut-il que les parents habitent dans la région bien entendu.

La sous-location

C’est une pratique de plus en plus utilisée pour pouvoir se loger correctement quand on est célibataire. Un copain ou une connaissance sous-loue son appartement le temps d’une mission à l’étranger par exemple. C’est pratique mais pas toujours légale et surtout, c’est une situation précaire.

Les faux dossiers

Désespérés de ne pas pouvoir trouver de logement décent faute d’un dossier convenable, certains célibataires n’hésitent pas à falsifier certains documents comme leurs fiches de paie et même parfois à s’inventer des cautions. Bien entendu, ces pratiques sont interdites et répréhensibles.

La colocation

La colocation est une solution intéressante pour les célibataires qui ne peuvent pas prétendre à louer un logement seuls. Ceci-dit, il faut aussi accepter tous les inconvénients inhérents à ce mode d’habitat : partages des sanitaires, des tâches ménagères, manque d’intimité, nuisances sonores, manque de propreté, sans parler de l’entente entre les colocataires qui n’est pas toujours au rendez-vous. La colocation est acceptable quand on sort de chez ses parents. Entre jeunes étudiants, c’est souvent drôle et synonyme de premiers pas vers l’autonomie. Mais est-ce la solution idéale pour une personne célibataire de 30, 40, 50 ans ou plus ?

Le coliving : le nouvel eldorado des locataires célibataires

Le coliving est un nouveau mode d’habitat qui émerge en France et qui de plus en plus tendance auprès des personnes célibataires. Qu’est-ce que le coliving et pourquoi est-ce la meilleure solution de logement pour les personnes seules ?

Définition du coliving

C’est un mode d’habitat à mi-chemin entre la colocation et le logement individuel. Par exemple, dans les colivings compose™ on utilise la formule suivante pour décrire le coliving : « C’est vivre à la fois ensemble et séparément ». En effet, ce concept dédié aux célibataires chez compose™ repose sur trois éléments essentiels et différenciant par rapport à ce que l’on peut trouver sur le marché de l’immobilier.

1. Des appartements privatifs meublés et équipés

Chaque habitant du coliving loue son propre appartement meublé et équipé avec kitchenette, wc, douche, lit, placard, espace bureau … Ce sont en général des studios meublés mais l’on peut parfois trouver des T1 bis et des T2 au sein des colivings.

2. Des espaces partagés au sein d’une Habitation

Au sein des Habitations en coliving sont créés les appartements privatifs décrits plus haut, mais également des espaces partagés ouverts à tous les habitants. Grande cuisine, salon, espace de travail, salle télé, chambre d’amis, buanderie, terrasse …

C’est-à-dire qu’en plus de leurs appartements, les habitants peuvent profiter ensemble de grands espaces de vie de jour comme de nuit. Ils s’y sont chez eux. Cela augmente considérablement la surface d’habitation pour chaque locataire. Ces espaces partagés permettent notamment de favoriser le lien social entre habitants, un point très important notamment pour les personnes seules.

Ainsi, dans les colivings, les habitants peuvent être tranquilles chez eux dans leurs appartements mais aussi profiter d’une cohésion et d’un esprit de groupe bien intentionné.

3. Des services mutualisés et à la demande

Le coliving tire également son épingle du jeu en proposant aux locataires célibataires des services mutualisés pour faciliter la vie des habitants et qui en plus favorisent le développement d’une consommation durable.

Parmi les services mutualisés que l’on peut trouver dans les colivings compose™, il y a notamment des vélos en libre-service, un accès internet très haut débit, un abonnement Netflix et Disney+, une buanderie avec lave-linge et sèche-linge, du café à volonté, un service de ménage pour les parties communes … Tous les coûts liés à ces services sont divisés entre les habitants et directement inclus dans les charges du loyer. De même, celles-ci intègrent également une assurance logement et l’entretien des équipements de l’Habitation en coliving.

Il existe également des services à la demande facturés en plus comme : un service de nettoyage du linge personnel, une voiture électrique partagée, le ménage dans votre appartement individuel …

Pourquoi le coliving est-il le mode de logement idéal pour les célibataires ?

Appartements privatif, espaces partagés, services mutualisés et à la demande, convivialité, consommation responsable, tous ces éléments font du coliving un mode d’habitat idéal pour les célibataires.

C’est d’autant plus vrai que les colivings compose™ sont exclusivement réservés aux personnes seules quelques que soient leurs âges, leurs professions et leurs origines.

Le coliving conçu par compose™ a pour vocation trois choses :

  • Faciliter l’accès au logement des personnes seules
  • Faciliter la création de lien social
  • Faciliter une consommation responsable

Ainsi, on peut définitivement conclure que le coliving est le mode de logement idéal pour les célibataires.

Comment trouver un appartement dans un coliving ?

compose™ développe son concept de coliving dans toute la France. Vous trouverez en ce moment des appartements en coliving disponibles à la location à Nantes et à Bordeaux.