Le coliving est un nouveau mode d’habitat qui a le vent en poupe. Les médias en parlent beaucoup car c’est un nouveau phénomène dans le monde de l’immobilier locatif. L’offre est croissante dans les plus grandes villes de France et les expériences relatées par les habitants, appelés aussi « colivers », sont très positives.

Ceci-dit, il est important de tordre le cou à certains préjugés et rétablir quelques vérités à propos du coliving. Ce post fait suite à un article publié sur le site Elle.fr avec comme grand titre : « Coliving : ces colocations de luxe qui pullulent dans les grandes villes« . Un certain nombre de contre-vérités ont été relevées dans cet article et ce serait dommage de laisser planner le doute dans la tête des personnes qui s’intéressent au coliving.

Le coliving n’est pas une « colocation »

D’abord, il est important de rappeler que le coliving n’est pas une colocation. En effet, c’est un mode d’habitat partagé dans lequel chaque habitant loue un logement privé, généralement meublé, et équipé d’une salle de douche, d’une kitchenette et de WC personnels. C’est donc un appartement individuel et privé de type studio, T1 bis ou T2. Cet appartement privatif se situe dans une habitation de type immeuble par exemple, dans laquelle sont partagés des services et des espaces communs à l’ensemble des habitants. Par exemple : une grande cuisine, un grand salon, une salle de sport, un espace de travail ou de jeux, une terrasse extérieure et parfois même un jardin partagé.

A l’inverse, une colocation est la location par plusieurs locataires (colocataires) d’un même logement. Chacun y loue une chambre et partage le reste.

Pour en savoir : Quelles différences entre coliving, colocation, cohousing et coworking ?

Ce n’est pas non plus une « colocation de luxe »

Pourquoi parler de « luxe » quand on parle de « coliving » ? A croire que les robinets sont en or massif et que les sols sont en marbre de carrare. Certes, les habitations en colivings sont très récentes, bien décorées et garnies d’un mobilier tendance et de qualité en général, mais n’allez pas vous imaginer que ce sont de luxueuses villas où les domestiques s’affairent en coulisse pour satisfaire vos moindres besoins.

C’est peut-être les prix des locations qui interpellent. En effet, de prime abord, le loyer mensuel peut parfois paraître relativement élevé par rapport à la moyenne marché. Ceci-dit, le loyer ne comprend pas seulement la location de l’appartement. Il comprend également les espaces communs partagés mais aussi l’électricité, le gaz, l’internet, le ménage des parties communes, l’assurance habitation et l’entretien général de l’habitation. En plus de cela, le prix comprend également les services associés au coliving avec par exemple : la mise à disposition de vélos, de consoles de jeux, l’internet, les abonnements netflix et autres plateformes de streaming, le café à volonté …

Prenons l’exemple d’un appartement à louer à Nantes dans l’Habitation en coliving MARGOT de compose™. Un studio meublé de 22m2 individuel et privé + 94m2 d’espaces partagés + un grand jardin arboré en bord de Sèvre + les services du coliving : Le loyer mensuel est de 857€ charges comprises. Vous n’aurez rien d’autre à débourser pour votre logement. Peut-on appeler cela du luxe ? C’est simplement un loyer « tout inclus ».

Cette année, compose inaugure ses troisièmes et quatrième Habitations en coliving à Nantes. Depuis l’ouverture de son premier coliving en 2019 en bord de Sèvre, la demande de logements en coliving est exponentielle dans la région. HENRI et MARGOT viendront compléter l’offre compose à partir du 1er octobre 2022. Vous pouvez d’ores et déjà visiter ses Habitations et réserver votre appartement.

MARGOT

Cette Habitation en coliving à Nantes, c’est le charme d’une ancienne maison de maître, au milieu d’un vaste jardin arboré, situé sur les bords de Sèvre. Découvrez-vite nos appartements à louer en coliving.

HENRI

Cette Habitation en coliving à Nantes Sud, située au milieu d’un vaste jardin arboré et à proximité des bords de Sèvre, offre de grands logements avec mezzanines et terrasses privatives. Découvrez-vite nos appartements à louer en coliving.

Le « coliving » est-il un terme générique fourre-tout ?

Visiblement, cela semble être le cas, car en pratique, il existe de nombreux types de colivings et ils n’ont pas tous bonne presse. De manière générale, de nouveaux modes d’habitats partagés voient le jour.

Certains sont des colocations améliorées qui se baptisent « coliving » mais qui n’en sont pas vraiment. D’autres sont des résidences étudiantes qui regroupent une centaine de jeunes dans un immeuble avec un babyfoot et une salle de sport.

Chez compose™, on conçoit le coliving à taille humaine où chaque Habitation est partagée par une dizaine de personnes au maximum. Chacun possède son propre appartement dans lequel il peut vivre seul et profite également des espaces communs pour partager des moments conviviaux et créer des liens sociaux.

Suivez toute notre actualité sur Facebook

Cliquez sur le bouton « J’aime » et partagez sur Facebook

5/5 - (1 vote)